• Couverture de ''Vagues'', recueil de Bledens Dutreuil :

    Joubert JOSEPH :  LA FEMME ET LA VILLE DANS ''VAGUES'' DE BLEDENS DUTREUIL

    Ils sont nombreux les poètes qui naissent et qui se confirment dans ce pays où les écrivains sont presque plus nombreux que les lecteurs. Blédens Dutreuil est ce jeune poète qui tient le soleil par sa main pour chercher les mots afin que les Vagues de tristesse et de douleur meurent et que les Vagues d'amour et de bonheur vivent éternellement. Avec une vague de mots le jeune poète se met à vaguer dans des lieux cachés, où seul lui détient la clé, en compagnie de la femme et avec des bons et des mauvais souvenirs de certaines villes dans la tête.

    Vagues est le premier recueil de poèmes de Blédens Dutreuil dans lequel il fait preuve d'une habileté poétique extraordinaire. Blédens Dutreuil manie les mots avec élégance quand il immortalise la femme idolâtrée ou/et quand il rend hommage à sa ville natale Marchand Dessalines ou/et quand il questionne Port-au-Prince, cette ville buveuse de sang.

    "Je suis seul

    Contemplant une femme Dans la peau du poème"

    La poésie de Blédens Dutrueil est chose surprenante, chose choquante et aussi chose de bonheur. Vagues est une sorte d'exorcisme de peur, de douleur et de tristesse. Le poète se montre brave et optimiste face à la méchanceté de la première ville d'Haïti qui ne cesse de faire couler des Vagues de larmes dans les yeux de ses fils biologiques ou/et adoptifs.

    "Port-au-Prince

    Je ne veux pas

    Que tu boives nos sangs

    Dans le vent

    Pour arrêter ta soif [...]

    Tu ouvres ta gorge

    Pour boire mon sang

    Dommage, tu ne peux pas

    Je suis un croc

    Je collerai en toi"

    La poésie de Blédens Dutreuil s'inscrit dans une démarche linguistique réussie où chaque poème en soi est un livre. La femme et la ville sont les deux thèmes principaux que le poète touche avec soin et qui font de Vagues un livre incontournable.

    Blédens DUTREUIL est né en Haïti, dans la ville de Dessalines, le 23 novembre 1994. Dès l'enfance, il tombe amoureux de l'écriture et s'intéresse à toutes sortes de livres. À 12 ans, il épouse la poésie.

    Joubert Joseph, écrivain.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires