• 3 poèmes de Joubert JOSEPH

    ·3 poèmes de Joubert JOSEPH

    TROIS POEMES 

    de 

    Joubert JOSEPH 

    *

    Joubert JOSEPH ,écrivain , poète-diseur,  auteur-compositeur et interprète  est né à Port- Margot le 29 avril 1997, l'une des plus belles communes du nord d'Haïti . Il est guitariste depuis l'âge de 13 ans, et commence à écrire des poèmes dès ses 15 ans. Il est l'auteur de plusieurs recueils de poèmes inédits.

     

    1

     

    24 mai 2016

     

    O mon inconnue

    La chaleur de ton corps

    Un élixir

    Pour les papillons errants

     

    Ton nom habite

    La Rue Louis Cupidon

     

    O mon inconnue

    Les voyelles du poème

    Ont un goût de sexe

     

    Chaque parcelle de silence

    Me dessine ton visage

     

    O mon inconnue

    Je te cherche partout

    Avec mes mains assoifées

    De la densité de tes fesses

     

    Et tes pas rythment

    Les battements de mon coeur

     

    O mon inconnue

    Tu es un séisme

    Seul mon sexe subit

    Les secousses de ton passage.

     

     

    *

    2

     

     

    QUEL EXORCISME POUR LA CHAIR ?

    12 janvier 2016

    -

    -

    Entre les lignes de mes mains

    Je navigue

    Pour retrouver

    La mémoire d'un pays

    Au souvenir trempé de larmes

    Des enfants qui pleurent

    Entre 2010 mots

     

    Ma plume déambule

    Vomissant de l'encre

    Telle la nuit pissant

    Aux seins des étoiles

    Entre 12 témoins

     

    J'ai déposé mes rêves d'enfance

    Pour exorciser la peur

    Des pères et mères sans repères

    Qui pleurent leurs misères

    Je porte ma phrase fissurée

    Par un tremblement de voyelles

    Et mon poème devient blessure

    Pour exacerber ma douleur.

     

    *

    3

    30 juin 2016

     

     

    O mon inconnue

    L'architecture de tes cuisses

    Ne cesse de me bercer l'esprit

     

    Je rode

    Dans le jeu subversif

    De tes yeux-diamants

    Montre-moi la route

    Qui mène à ton nombril

     

    O mon inconnue

    Montre-moi la route

    Qui mène à tes seins

     

    Ton sourire suffit

    Pour vivifier les fleurs brûlées

    Par la chaleur du mal

    Et ta bouche pour provoquer

    Des tremblements de coeur

     

    O mon inconnue

    Depuis la découverte de ta photo

    Je ne cesse de t'admirer

    Mes yeux vont sans doute mourir

    D'une overdose 

    De ton visage.

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :