• opus 320 : Le corps de Lumière

    version 4

    Lecture chantante par l'auteur, avec le thème musical du 12 mars 2013 , ci dessous en mp3 :

     

     

     

    *

    version 1 :

    opus 320 : Le corps de Lumière

     

    TE TINO  O  TE MARAMARAMA ,en français LE CORPS DE LUMIERE .

    (acrylique  , collection Laurence Ogor, Huahine   )

    Pour le sens des mots tahitiens consulter le dictionnaire en ligne du Fare Vana'a  

     

    *

     version 5

    qui modifie à peine la version 2 publiée le 9 juillet 2010 dans le site Tron.Blogg .org

     

     

    Las de déglutir l'empreinte des regards fiévreux

     

    et de porter le tatouage de la servitude rêvée pour moi

     

    et quoique consigné dans plusieurs rôles aimables mais décalés

     

    j'ai peint à tâtons le corps de la Lumière où je voulais prendre un élan

     

    afin que son écho ne me quitte jamais ...

     

     

     

    Une équation trouvée dans un livre de Frabato

     

    et qui me laisse libre de changer de formes.

     

    Une pierre d'angle pour des concentrations de jouvence

     

     un profil précieux pour revenir sur moi-même

     

    en effaçant autant d'esquisses que possible !

     

     

     

    Incognito sur cette planète et porté par l'Amour Céleste

     

    je gravis la montagne de l' Eternité

     

    même lorsque me piège l'espèce chasseresse

     

    et au sommet je disparais en moi,

    car moi c'est Toi, l'immensité !

     

    *

    version 3

    notation du thème musical du 3 août 2010 .  Les codes de  la notation musicale sont explicités dans  l'article NOTATION CATALYTIQUE aux Editions de l'écoute, site d'édition hors commerce. Les notes en majuscules indiquent l'octave inférieure, la note précédée d'un point  un décrescendo ou un e presque muet. Le + indique un prolongement de la note ou un silence pour la respiration. les signes suivis d'un espace ont la valeur d'une blanche. Si on ne peut chanter en référence au  LA 440 , transposer en chantant un " la "relatif à la tessiture qu'on a .

    .

    SI do ré SI do + LA SI.SI  do ré mi do ré LA + +

    Las de déglutir l'empreinte des regards fiévreux

    LA + sol fa mi ré mi fa mi.mi + + do do ré do SI.LA SI do ré mi + +

    et de porter le tatouage de la servitude rêvée pour moi

    mi mi ré mi fa mi + ré sul sul mi.mi + mi ré.ré mi sul mi mi+ +

    et quoique consigné dans plusieurs rôles aimables mais décalés

    LA SI ré do SI + LA SUL LA SUL LA SI.I  + SI do ré ré + fa fa mi ré + +

    j'ai peint à tâtons le corps de la Lumière où je voulais prendre un élan

    SI do ré fa mi ré + SI do ré fa mi ré + +

    afin que son écho ne me quitte jamais ...

     

    *

    Dominique Oriata Tron en 2012 :

    opus 320 : Le corps de Lumière

     

     

     

     

     

    *

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :